Défense de thèse en temps de pandémie


Défendre sa thèse face à une caméra plutôt qu’à un jury, ce n’est pas tout à fait le scénario que l’on imagine quand on prépare un doctorat… Et pourtant, lundi 27 avril dernier, Hadrien Macq a reçu le titre de docteur en sciences politiques et sociales dans ces circonstances inédites.

À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles

En ces temps de pandémie de COVID-19 et de confinement, il n’était en effet pas envisageable de maintenir la défense de thèse dans sa configuration habituelle. Pour éviter un report, un plan B a été imaginé : la défense s’est déroulée en comité restreint dans la Salle du Conseil, avec un jury connecté à distance via LifeSize et une retransmission live sur la chaîne YouTube de l’Unité de Recherche Cité pour le public.

Hadrien Macq : « Maintenir une défense de thèse dans ces circonstances était un vrai pari. Il ne faut pas se le cacher, ce n’est pas exactement comme ça que l’on imagine ponctuer son parcours doctoral. J’appréhendais un peu les éventuels problèmes techniques mais au final, cela s’est mieux déroulé que ce à quoi je m’attendais. Je suis très content que tout le monde aie pu vivre ce moment en même temps que moi grâce à la retransmission. »

Et pour la suite ?

Cette configuration a visiblement suscité l’intérêt du public, puisqu’environ 100 personnes ont visionné la transmission en live !

Il est probable que ce scénario se répète pour les défenses de thèse planifiées les prochaines semaines. Abonnez-vous à la newsletter de Cité pour être tenu.e au courant.

En savoir plus

La thèse d’Hadrien Macq s’intitule « Cultiver les territoires. L'innovation participative à la Commission européenne et en Wallonie ». Consultez-la sur Orbi.

Partagez cette news