Cité fait sa rentrée en mode jam


Ce mardi 26 octobre avait lieu notre désormais rituel événement de rentrée. Au programme : l’accueil des nouveaux chercheurs, des échanges animés sur le thème de la (re)connexion, mais aussi... du jardinage !

Une Jam Research Session sur le thème de la (re)connexion : l'intitulé de l'activité au programme de cette nouvelle rentrée Cité était plutôt énigmatique. Et pour cause, personne, pas même les initiateurs du rendez-vous, ne savait vraiment à quoi s'attendre.

« Nous allons nous livrer aujourd'hui à un exercice inédit », a déclaré d'emblée Pierre Delvenne, directeur de l'UR. Avant d'ajouter en clin d'œil : « Si ça fonctionne bien, on déposera un brevet ! ».

Jeter des ponts entre chercheurs

Oui mais, concrètement, une Jam Research Session, ça ressemble à quoi ? L'idée était avant tout de rassembler les chercheurs de notre Unité de Recherche pour échanger, une heure durant, autour de la thématique de la connexion ou de la reconnexion. « Un des objectifs de cette Unité de Recherche, c'est de jeter des ponts, de passer du temps ensemble, du temps de qualité, où l'on parle de nos recherches ou, plus largement, de notre vécu de chercheur.e, de nos réflexions », a rappelé Pierre Delvenne.

Chaque participant.e a donc eu l'occasion de prendre la parole pour développer, en quelques minutes, une idée ou une réflexion relative à la thématique du jour ou pour rebondir sur les propos d'un.e collègue.

Réseaux sociaux et confinement en fil rouge

Les échanges se sont donc développés naturellement, de façon organique. Si certain.e.s avaient soigneusement préparé leur intervention, d'autres ont choisi d'improviser.

Il a beaucoup été question de l'utilisation des réseaux sociaux dans la recherche (les threads sur Twitter notamment), des changements amenés par la crise sanitaire dans la vie des chercheurs, des visioconférences et, plus largement, des questions soulevées par notre rapport au numérique.

On retiendra particulièrement la rétrospective à deux voix sur les confinements successifs, agrémentée d'extraits musicaux et de références à la pop culture, proposée par Sophie André et Vincent Seron.

Mais aussi, une activité surprenante imaginée par Céline Parotte et Hélène Dodion qui a conclu l'exercice...

Les chercheurs ont-ils la main verte ?

C'est une question à laquelle cette expérience répondra peut-être ! En tout cas, elle aura mis à contribution les talents de jardinier des participant.e.s invités à rempoter un basilic ou une autre plante.

20211026-7366-Jam Research Session UR Cite ULiege-Frederique Henrottin 

Par-delà l'intérêt ludique de l'activité, l'idée des initiatrices était également de faire de cette activité manuelle un prétexte à la réflexion sur le rapport des chercheurs et chercheuses à leurs recherches.

« Cette plante peut être vue comme le prolongement de nous-même ou de nos recherches. On ne peut pas forcer une plante à pousser, on peut juste s'assurer de lui donner les bonnes conditions pour le faire », a remarqué Céline Parotte.

Expérience concluante ?

Oui, sans aucun doute ! La richesse des échanges, mais aussi les rires partagés et la convivialité, ont fait de cette première Jam Research Session une réussite. Si vous n'avez pas pu y participer, rassurez-vous. L'expérience sera peut-être amenée à se répéter...

20211026-7396-Jam Research Session UR Cite ULiege-Frederique Henrottin

Partagez cette news