Un premier ORBi-Sprint pour Cité


Vendredi 25 octobre dernier, un ORBi-Sprint était organisé dans le cadre de la rentrée de l’Unité de Recherche Cité.

Le concept ? Les participantes et partcipants devaient encoder, en équipe, un maximum de références sur la plateforme ORBi dans un temps imparti de 45 minutes.

Au total, 39 références ont été encodées sur la plateforme lors de ce premier ORBi-Sprint.

ORBi et l’Open Science

Cette initiative était avant tout une manière ludique de sensibiliser les chercheurs et chercheuses à l’utilisation d’ORBi et d’augmenter le référencement, et donc la visibilité, de la recherche menée au sein de l’UR. 

« Publier sur ORBi, c’est aussi une manière pour les chercheurs de se réapproprier la diffusion de leur production », explique Pierre Delvenne. « Nous avons d’ailleurs décidé de mettre le concept d’Open Science au cœur des activités de notre UR cette année. »

Publier sur ORBi : plus simple qu’on ne le pense

Outre les participants, quatre personnes de l’équipe ORBi étaient présentes pour répondre aux questions des participant.e.s et vérifier l’encodage de leurs publications. « Les gens ont souvent l’impression qu’encoder des références dans ORBi est compliqué et fastidieux. Ici, ils se rendent compte que c’est plus simple qu’ils ne le pensaient », constataient Maurane Raskinet et Myriam Bastin (ORBi) lors de l’événement.

Les participants se sont en tout cas rapidement pris au jeu et ont déjà marqué leur intérêt pour une éventuelle seconde édition.

L’Open Access : principes, mises en garde et conseils pratiques

Partagez cette news